Accueil

Historique

La Fédération Nationale des Associations liées aux Troubles des Conduites Alimentaires est la première fédération créée en France venant en aide aux personnes souffrant de TCA et à leurs proches, en particulier les familles.  

Sa création

À partir du début des années 2000, pour pallier aux carences de la prise en charge des personnes ayant un TCA, carences liées à une méconnaissance des pathologies, des soins adaptés, de l’existence de « déserts médicaux », à l’initiative de patientes, ex-patientes, familles, fratrie, des associations et une fondation sont créées.   

Très rapidement, le besoin s’est fait sentir de fédérer ces associations et fondation pour leur venir en aide afin de leur donner une  impulsion nouvelle par des formations et des conseils. Sous l’impulsion du Pr Jean-Luc VÉNISSE, président de l’association de l’AFDAS-TCA, a été créée la FNA-TCA, le 28 janvier 2007, par 5 associations fondatrices pour agir de concert, en confiance, auprès des pouvoirs publics, dans un but commun, améliorer la prise en charge des personnes souffrant de TCA sur le territoire français.

Son évolution au cours du temps

De ses statuts

Pour s’adapter aux exigences nouvelles liées à l’évolution de la Fédération (2011, 2016, 2017 et 2019).

De sa reconnaissance

Reconnue d’intérêt général (2009), agréée par le ministère de la Santé (2014), agrément perdu en 2018, mais reste associée à l’UNAASS.

De ses partenariats

Collectif national des SISM (2012), Maison des Usagers de l’hôpital Sainte Anne à Paris (2015).

Ses actions auprès de ses membres et du public

Rédactions diverses

  • Édition d’un guide d’aide à la gestion d’une association (2008).
  • Édition d’un livret d’accueil à destination des familles (2009).
  • Édition du livre de témoignages « Anorexiques, boulimiques, hyperphages, nous voulons vivre ! » Édition Le Manuscrit (2009).

Aide à la vie de ses membres

  • Formations : à la connaissance des TCA, à la tenue d’une permanence téléphonique, à l’animation d’un groupe de parole par des professionnels de santé qualifiés, à partir de 2009.
  • Participation aux réunions du Collectif national des SISM à partir de 2012 pour la mise en place d’actions lors de celles-ci.

Communication

  • Mise en place d’un site internet (2011, 2017 et 2019).
  • Participation à la Journée Internationale des Troubles Alimentaires le 2 juin depuis sa première édition (2016).

Ses actions en coopération avec l’AFDAS-TCA, devenue la FFAB

Auprès de ses membres et du public

  • Organisation annuelle de la Journée Famille à partir de 2008.
  • Participation à la mise en place (2011) et à la tenue de la ligne téléphonique « Allô, Anorexie, Boulimie, Info, Écoute » à partir de 2012.

Auprès des pouvoirs publics pour une meilleure prise en charge des TCA

  • Participation à la rédaction des Recommandations de bonne pratique de la prise en charge de l’anorexie mentale (2010) et de la boulimie et de l'hyperphagie boulimique (2019) par la HAS.
  • Organisation et participation à deux colloques au ministère de la Santé, le 6 février 2015 et le 9 février 2018.
  • Intervention à la conférence de presse le 5 septembre 2019 (Paris).
  • Participation et intervention à l’ECED à Paris du 12 au 14 septembre 2019.

Conclusion

La FNA-TCA, au cours de ses douze années d’existence, a pris de plus en plus de visibilité et d’importance dans le paysage de la santé en France.   

Dans un premier temps, ses actions furent principalement orientées vers ses membres, en les aidant dans leur gestion et leurs actions. Actions qui perdurent.

En parallèle, très tôt, une relation de confiance s’est scellée avec l’association de professionnels de santé, l’AFDAS-TCA, devenue la FFAB, qui s’est concrétisée par des actions de plus en plus nombreuses pour la prévention des TCA, selon deux directions : permettre une prise en charge précoce et l’amélioration de la filière de soins et d’accompagnement en ce qui concerne les TCA. La rapidité de prise en compte des pouvoirs publics ne peut s’expliquer que par l’action solidaire et en confiance de la FNA-TCA et de la FFAB.
Mais, si tout est mis en place dans son principe, dans les faits, tout ou presque reste à construire. Des espoirs qui ne doivent pas être déçus. Restons vigilants dans un esprit constructif.